Croisières villas de luxe promotions spéciaux
450 689 1000
4422a Rue Louis-B.-Mayer, 
Laval, QC H7P 0G1

       Permis du Québec

La Cité du Voyage

Là où vos rêves commencent  

Voyager avec bébé ou bambin, aussi plaisant que cela puisse sembler à prime abord, peut poser certains défis organisationnels au moment de planifier les bagages et le passage au contrôle de sécurité. Afin d'être bien préparé et d'éviter un échange embarrassant avec un employé du point de fouille, voici quelques conseils offerts par l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) qui faciliteront les déplacements en famille.


Ainsi, l'ACSTA recommande :


Préparation de vos bagages en vue de votre voyage


  • Si vous voyagez avec un enfant de moins de deux ans (0 à 24 mois), vous pouvez apporter des aliments pour bébés, du lait, de la préparation pour nourrissons, de l’eau, du jus et tout autre article pour bébés dans vos bagages de cabine
  • La quantité totale de certaines poudres et certains matériaux granulaires (p. ex., la poudre pour bébés) est limitée à 350 ml ou moins dans les bagages de cabine

  • Les pochettes de gel et les pochettes réfrigérantes sont permises à bord de l’avion lorsqu’elles sont nécessaires pour réfrigérer les aliments pour bébés, le lait, le lait maternel, les préparations pour nourrissons, l’eau et le jus pour les enfants de moins de deux ans

  • Les passagers voyageant avec ou sans enfant pourront transporter des quantités de lait maternel dépassant 100 ml à condition d’en informer l’agent de contrôle, qui procèdera à une inspection préalable

  • Placez tout liquide exempté, comme les médicaments, les préparations pour nourrissons ou le lait maternel, de sorte qu’il puisse être aisément retiré de vos bagages de cabine pour l’inspection. Toutefois, nous recommandons que ces articles soient convenablement étiquetés (étiquette indiquant le nom du fabricant ou étiquette pharmaceutique indiquant le nom du médicament)

  • Vous pouvez mettre les jouets de vos enfants dans leurs bagages de cabine, mais laissez à la maison les jouets qui ressemblent à des armes véritables (p. ex., fusils à eau, grenades-jouets, etc.).

Au point de contrôle


  • Lorsque vous arrivez au point de contrôle, vérifiez si la voie réservée aux familles et aux personnes ayant des besoins spéciaux est disponible. Cette voie dispose d’équipement de contrôle qui facilite le contrôle d’articles de plus grande taille et les agents de contrôle qui s’y trouvent peuvent offrir une aide supplémentaire aux passagers qui ont besoin de plus de temps ou d’aide pour passer le contrôle de sûreté.
  • Les agents de contrôle vont devoir inspecter les poussettes, les porte-bébés et les sièges d'auto. Tous les aliments ou boissons pour bébés, y compris la préparation pour nourrissons, doivent être présentés à l’agent de contrôle aux fins d’inspection
  • Les bagages de cabine des enfants, y compris les sacs de couches, doivent être placés sur la courroie du convoyeur afin qu’ils fassent l’objet d’un contrôle de sûreté

  • Gardez les lecteurs MP3 (p.ex., les iPod), les consoles de jeu portatives, les tablettes et les téléphones intelligents dans vos bagages de cabine

  • Laissez votre enfant franchir le portique de détection de métal s'il est capable de le faire par lui-même. Ne demandez pas à un agent de contrôle de tenir votre enfant pendant que vous passez le contrôle de sûreté
Six circuits thématiques pour 2018

Les croisières thématiques ont la cote. De la Kiss Kruise aux croisières nudistes, le spectre des possibilités est très étendu. Itinéraires choisis.


Voyez la suite: Six circuits thématiques pour 2018 - La Presse+


Découvrir le monde par ses fleuves

Monter à bord d’une croisière fluviale, c’est découvrir le monde autrement. C’est avoir un accès privilégié aux innombrables villes et villages qui se sont construits en bordure des grands fleuves à travers les siècles et bénéficier d’un point de vue unique sur la cour arrière des habitants, des vignes et des châteaux.

Croisières:Pour éviter les déceptions


Entre trouver la croisière idéale et trouver une aiguille dans une botte de foin, on se demande bien lequel est le plus difficile. L’offre est si vaste qu’elle en donne le tournis. Des spécialistes proposent six facteurs à prendre en compte.


Une croisière trans-atlantique bien plus abordable qu'on ne le croit.


Après avoir passé l’été en Europe, les paquebots achèvent, ces jours-ci, leur long périple annuel de retour vers les Antilles. Le printemps prochain, ils entameront le voyage inverse. Entre ces deux migrations, il y a l’Atlantique… et une superbe occasion de se payer une grande croisière à un prix dérisoire.

Voyez le suite: Une grande traversée à prix dérisoire - La Presse+



Lorsqu'il y a un ouragan: quels sont les politiques, droits des voyageurs et obligations des fournisseurs:


Nous savons à quel point un ouragan peut causer des dommages importants aux endroits situés dans leurs trajectoires. Ils dérangent beaucoup nos projets de vacances actuels et ceux des prochains mois. C'est pour cela que nous ajoutons aujourd'hui un article de Stéphanie Grammond, journaliste au journal La Presse explicant très bien le "Après ouragan". 

Les consommateurs voguent dans le flou

Voici les politiques de certains de nos fournisseurs:

Transat

Westjet

Sunquest


Pour les fournisseurs absents de notre liste, leur politique n'est pas toujours clair mais ils s'efforcent tout de même à accomoder tous nos clients. Nous prennons toutes les mesures 

nécessaires afin de pouvoir combler les projets de vacances de tous nos clients. Ils procèdent

Cliquez ici pour voir l'article. Ils procèdent en tenant compte des dates de voyage prévus.  Il faut être patient car on parle de  plusieurs milliers de passagers devant modifier leurs plans de

Vous pouvez également voir l'original                        voyages.

 sur La Presse plus.                                                    

                                                                          Pour plus d'informations contactez nous au 450-689-1000

Avant de partir pour l’aéroport, assurez-vous d’avoir le bon passeport!

Article publié par Protégez-vous:

Au cours des dernières années, on a souvent entendu des histoires de voyageurs ayant eu la mauvaise surprise de se voir refuser l’accès à bord de leur avion, malgré un passeport valide.


Voici l’histoire d’un couple qui a appris à ses dépens qu’avant de partir pour l’aéroport, mieux vaut vérifier les documents qu’on met dans sa valise!


Tout commence lorsque deux résidents de Château-Richer achètent une croisière pour aller de la Floride vers l’Espagne. Deux heures avant le décollage, ils arrivent à l’aéroport Jean-Lesage de Québec afin de prendre leur vol vers Fort Lauderdale, là où est amarré le bateau de croisière. Lorsqu’ils se présentent au comptoir de WestJet, surprise!, on refuse de procéder à leur enregistrement parce que les passeports du couple vont expirer moins de six mois plus tard. Les voyageurs ont confondu leurs anciens passeports avec les plus récents, restés à la maison…

De nombreux pays exigent des voyageurs qu’ils aient un passeport valide au moins six mois après la date de retour prévue. Pour éviter les problèmes, plusieurs transporteurs refusent les passagers dont le passeport n’est pas conforme aux lois en vigueur à destination.


Le fils du couple à la rescousse


Un appel d’urgence est lancé au fils des voyageurs, qui se précipite à leur domicile pour y récupérer les passeports valides; il réussit à les apporter à l’aéroport 30 minutes avant le départ. Comble de malheur, WestJet refuse encore de procéder à l’enregistrement du couple, invoquant l’obligation de tout passager d’être muni des documents obligatoires au moins une heure avant le départ. L’avion décolle donc sans eux… et le bateau de croisière sur lequel ils devaient embarquer en fin de journée part lui aussi sans eux.


Considérant que leur mésaventure est attribuable au refus de WestJet de les accommoder, le couple s’adresse à la Cour des petites créances pour réclamer au transporteur le coût des billets d’avion Québec-Fort Lauderdale, la croisière, l’hôtel à Barcelone, les billets d’avion Barcelone-Montréal et les billets d’autobus Montréal-Québec, pour une somme globale de 5 788 $.

>> À voir aussi sur notre site: Carte interactive des agences de voyages québécoises


Au cours de l’audience entendue en septembre 2016, WestJet a fait valoir que la mention «PASSEPORT OBLIGATOIRE VALIDE 6 MOIS APRÈS LE RETOUR» était indiquée sur la facture des billets de croisière et que le règlement de la compagnie aérienne prévoit qu’elle peut refuser un passager si son passeport n’est pas en règle ou s’il n’a pas enregistré ses bagages au moins une heure avant le départ. En vertu du Code civil, une compagnie peut refuser un passager sans avoir à répondre du préjudice qui en résulte, «si ce préjudice est attribuable à une force majeure, à l’état de santé du passager ou à une faute de celui-ci».


À qui la faute?


«Malgré toute la sympathie que le Tribunal peut éprouver pour les demandeurs dans les circonstances, l’ampleur du préjudice subi ne les dispense pas d’établir d’abord qu’il est attribuable à une faute du transporteur», souligne le juge Christian Brunelle dans son jugement rendu en février dernier.

Selon les voyageurs, leurs vacances se sont envolées en fumée parce que WestJet a commis une faute en refusant de les accommoder. De son côté, le transporteur fait valoir que les portes ferment 10 minutes avant le décollage et que le couple aurait disposé d’à peine 20 minutes pour enregistrer ses bagages, passer les contrôles de sécurité et se rendre à la porte d’embarquement.


>> À lire aussi sur notre site: Passeport perdu? Voici quoi faire


Les compagnies aériennes ont l’habitude d’accommoder leurs clients malgré de légers retards potentiels, mais le tribunal a considéré qu’un retard de 30 minutes ne peut être qualifié de «léger». Verdict du juge: WestJet n’a commis aucune faute en refusant de prendre à son bord les deux voyageurs.


Un engagement à respecter


Fait important: WestJet a affirmé avoir remboursé sur leur carte de crédit le prix des billets d’avion (584 $ au total), en plus d’avoir offert au couple un crédit voyage que celui-ci a toutefois refusé. Vérification faite, ce «remboursement» était en réalité un crédit versé au compte WestJet des voyageurs.


L’engagement de WestJet ne s’étant pas matérialisé, le juge a condamné le transporteur à payer 584 $ (plus les intérêts et l’indemnité additionnelle), les frais de cour de 171 $ ainsi que 74 $ à chacun des témoins que la compagnie a fait venir, mais à qui elle n’a pas demandé de témoigner.


Quant à la croisière ratée, le couple de Château-Richer a dû se résigner à assumer la responsabilité financière d’une bête erreur qui aurait facilement pu être évitée.


Pour consulter le jugement, rendez-vous sur le site de la Société québécoise d’information juridique (SOQUIJ). Pour savoir si vos documents respectent les exigences d’un pays en particulier, consultez le site de l’Association internationale du transport aérien.


[Astuce] 3 étapes à suivre si on perd son passeport. (article parus dans Profession Voyages)

Vous êtes en vacances à l'étranger et vos papiers ont disparus?

Pour voir la suite, cliquez


Courrier des lecteurs - La Presse+

Stéphanie Grammond La Presse

Courrier des lecteurs
Ciel, mon passeport !

« Je devais prendre un vol Montréal-Paris. Mais Air Transat m’a refusé l’embarquement en prétextant que mon passeport venait à échéance moins de trois mois après mon retour. J’ai dû débourser 860 $ pour satisfaire les exigences d’Air Transat. Pourtant, Passeport Canada m’a certifié que le passeport était valide jusqu’à sa date d’expiration. Qui dit vrai ? » – Claude

Stéphanie GrammondLa Presse

 À l’approche de la haute saison pour les voyages en Europe, je remercie Claude de me fournir l’occasion d’éclaircir les nouvelles exigences sur l’expiration des passeports.

Même si votre passeport canadien est valide jusqu’à la date d’expiration, de nombreux pays étrangers ont des exigences plus sévères. Notamment, les pays de l’Union européenne qui font partie de l’espace Schengen exigent depuis 2013 que le passeport des visiteurs soit valide trois mois après leur date prévue de retour (à l’exception du Royaume-Uni et de l’Irlande qui ne requièrent qu’un passeport canadien valide).

Même si les agences de voyages et les transporteurs aériens ont fait des campagnes de sensibilisation, certains touristes se font encore avoir. Gare à vous !

Dans plusieurs destinations soleil, les voyageurs doivent même avoir un passeport valide durant au moins six mois après leur date de retour prévue.

N’essayez pas de forcer la note, car vous serez refoulé à la porte d’embarquement, comme Claude qui devait quitter Montréal le 14 novembre et revenir de Paris le 14 janvier. Il ne manquait que quatre misérables petites journées pour respecter la période requise de trois mois, puisque son passeport expirait le 10 avril.

Mais les transporteurs ne font pas d’exception, car le passager dont le passeport n’est pas en règle peut se faire refuser l’entrée dans le pays européen et c’est alors au transporteur aérien de le ramener au Canada à ses frais. Vous comprenez pourquoi ils ne peuvent pas « tricher », même pour une seule journée.

C’est donc aux voyageurs de s’assurer d’avoir tous les documents requis avant leur départ. Si vous partez en voyage bientôt, jetez donc un petit coup d’œil sur la date d’expiration de votre passeport. Vérifiez aussi s’il est nécessaire d’obtenir un visa pour le pays que vous allez visiter.


Pensez-y : la cybersécurité en voyage

Soyez prudent en voyageant 

À l'étranger :

  • Assurez-vous que le système d'exploitation et les logiciels d'application de votre appareil sont à jour avec tous les logiciels de sécurité recommandés.
  • Lorsque vous n'utilisez pas vos appareils, éteignez-les. Ne les mettez pas en mode veille.
  • Assurez-vous de protéger votre appareil avec un mot de passe ou un code d'accès. N'utilisez pas le même mot de passe ou code d'accès sur vos appareils du travail et personnels. Les mots de passe et codes d'accès doivent être forts. Veuillez consulter la section : Comment créer un mot de passe fort?
  • Conserver le moins de renseignements possible sur votre appareil. Ne gardez que l'information dont vous aurez besoin.
  • Lorsque vous vous trouvez dans un pays étranger, vous êtes assujetti à ses lois. Les lois et les politiques relatives à la sécurité et la confidentialité peuvent être différentes de celles en place au Canada. Par exemple, des renseignements commerciaux sensibles peuvent faire l'objet d'examen aux postes frontaliers.
  • Les points d'accès sans fil sont couramment utilisés par les voleurs d'identités pour commettre leur crime. Ces réseaux ne sont peut-être pas sécurisés et sont accessibles à tous. N'oubliez pas que vous ne devriez jamais envoyer de renseignements privés ou en consulter si vous utilisez un réseau sans fil public sécurisé. La GRC recommande « d'éviter de faire des transactions financières ou des affaires sur ces réseaux. »
  • Lorsque vous le pouvez, utilisez une connexion câblée plutôt qu'un réseau sans fil public. La connexion câblée est habituellement plus sécuritaire qu'un réseau sans fil gratuit.
  • L'utilisation d'un mot de passe faible lorsque vous naviguez sur un réseau sans fil expose davantage votre appareil à un cybervol. Comme il l'a déjà été mentionné auparavant, il est recommandé de renforcer votre mot de passe en ajoutant une variété de symboles, de lettres et de chiffres.
  • Si vous prévoyez utiliser le réseau sans fil offert par votre hôtel, informez-vous sur les mesures de sécurité prises pour protéger les renseignements des visiteurs.
  • Les points d'accès gratuits à Internet sont parfois établis à des fins malveillantes ou dans le but de vous tromper. Ils sont nommés intentionnellement de manière à imiter un point d'accès de confiance. Par exemple, un hôtel peut avoir établi le point d'accès « HotelABC Internet ». Un auteur de menace peut établir à proximité de cet hôtel un point d'accès trompeur appelé « SecureHotelABC Internet ». La puissance du signal de ce dernier peut être supérieure à celle de l'hôtel. L'utilisateur croira alors qu'il s'agit de la connexion à choisir de préférence. Vous devriez vérifier auprès de votre hôtel le nom de toute connexion Internet offerte.
  • Soyez prudent lorsque vous diffusez vos plans de voyage. Par exemple, évitez d'afficher des mises à jour sur vos allées et venues sur les sites de médias sociaux. Bien que la gestion des paramètres de confidentialité et d'accès soit un excellent moyen de contrôler qui peut voir votre page, il n'existe aucun moyen de savoir exactement qui peut consulter votre profil pour voir vos allées et venues.
  • Évitez de charger votre téléphone ou appareil en le branchant sur un ordinateur ou un autre appareil dont vous n'avez pas le contrôle. Un logiciel malveillant pourrait être transféré lorsque l'appareil est branché. Vous devriez plutôt le brancher directement dans la prise murale.
  • Désactivez la fonction Bluetooth de votre appareil lorsque vous ne l'utilisez pas. Certains appareils permettent la connexion automatique; autrement dit, d'autres appareils Bluetooth peuvent établir une connexion sans autorisation.
  • Assurez-vous de ranger vos appareils en lieu sûr.
  • Sur certains appareils, il est possible d'activer un paramètre qui permet d'effacer toutes les données stockées sur celui-ci en cas de saisie erronée du mot de passe après plusieurs tentatives de connexion. Activez ce paramètre; ainsi, si vous perdez votre appareil, vous ne perdrez pas vos données.
  • Attendez d'être de retour à la maison avant de publier des photos de vos vacances. Évitez de donner de l'information indiquant que vous n'êtes pas à la maison et que votre maison est inoccupée.

Retour à la maison :
  • Réinitialisez tous les justificatifs d'identité des comptes d'accès locaux et à distance de votre appareil, ainsi que tous vos comptes, y compris les personnels (même si vous ne les avez pas utilisez au cours du déplacement), qui ont des noms d'utilisateur et mot de passe semblables. Il peut s'agir de compte bancaire, de réseau social ou de courriel Web.

Pour en apprendre davantage sur la sécurité, les lois locales et pour obtenir des renseignements sur les bureaux canadiens à destination, veuillez consulter http://Voyage.gc.ca ou téléchargez l'application mobile Bon voyage du gouvernement du Canada : http://voyage.gc.ca/mobile